Je lance un appel pour créer une opposition nouvelle, la plus large possible

Publié le par comités 11

Ségolène Royal était, lundi 28 mai, l’invitée du Journal télévisé de France 2.

Pour sa première apparition télévisée depuis le second tour des élections présidentielles, Ségolène Royal a lancé un appel à tous les électeurs pour créer une opposition nouvelle.

“C’est un moment très important dans la vie démocratique les élections législatives. Parce qu’il s’agit de mettre en place des contre-pouvoirs, de mettre en place une opposition nouvelle sans esprit de revanche, mais aussi sans fatalisme. Nous devrons construire cette opposition nouvelle chargée à la fois de surveiller, de proposer et aussi de s’opposer.”


Voir la vidéo … video-sego-fr2.gif

 

Ségolène Royal jugera le Président de la République « sur les actes ». Elle souligne « que ce l’on voit sur un certains nombre de réformes qui sont engagées, c’est d’abord leur côté injuste et leur dangerosité », en citant le bouclier fiscal, la remise en cause du contrat de travail et les franchises médicales.

Ségolène Royal croit “qu’il y a des décisions qui devraient être prises très rapidement dans des domaines qui ne relèvent pas du pouvoir législatif”. Ségolène Royal a cité comme exemples celui de l’hôpital et celui des OGM.

“On sait qu’il y a un certain nombre de besoins très aigus dans l’hôpital, dans les structures qui accueillent des personnes handicapées ou des personnes âgées. Moi, je veux qu’avant le premier tour des élections législatives des décisions concrètes soient prises pour que les engagements pris soient rapidement tenus”.

Sur les OGM, Ségolène Royal “souhaite qu’il y ait un moratoire sur les OGM. L’Allemagne vient de prononcer ce moratoire parce qu’il y a un problème et donc le principe de précaution doit être apporté si l’on veut protéger à la fois l’environnement, mais aussi l’alimentation, donc la santé publique”.


lignepact.jpg


Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article