Ségolène Royal “l’un des leaders de l’opposition”

Publié le par comités 11

Ségolène Royal s’est rangée vendredi parmi les “leaders de l’opposition” du fait de son score à l’élection présidentielle, précisant qu’elle allait “s’engager pleinement dans la campagne des législatives” car l’échec du 6 mai ne constitue pas, selon elle, une défaite.

“Je suis regardée par l’opinion, les électeurs, comme l’un des leaders de l’opposition”, a affirmé Mme Royal en recevant des journalistes à sa permanence de campagne du 282, boulevard Saint-Germain, qu’elle doit quitter d’ici le 15 mai.

“Je n’ai pas gagné, c’est évident, et en même temps il y a une fierté qui est très prégnante, un mouvement, un souffle qui s’est déclenché et qui autorise toutes les espérances pour les prochaines échéances”, a-t-elle assuré. Quant au mot de défaite, “ce n’est pas comme ça que je le dis”, a-t-elle ajouté.

sego-leader.jpg

“Après cette formidable campagne de l’élection présidentielle et les 17 millions de voix qui se sont portées sur mon nom, quand je vois tout le courrier que je reçois, je sais que les Français sont très nombreux à attendre de moi que je reste présente. Je vais rester très présente, je suis disponible”, a poursuivi Mme Royal.

Elle a précisé qu’elle allait “se rendre dans les circonscriptions pour aider les candidats” de gauche et qu’elle était très sollicitée à cet égard. “Je croule sous les demandes”, a-t-elle dit.

La candidate PS à la présidentielle s’est refusée à dire si elle entendait jouer un rôle dans l’avenir au sein du PS et sous quelle forme. “Je vous le dirai après”, a-t-elle indiqué.

a19.jpg

Ségolène Royal a souhaité que les socialistes restent “unis” malgré la victoire de la droite le 6 mai, et leur a demandé de “ne pas anticiper les prochaines échéances, parce que les gens seraient écoeurés s’ils voyaient revenir les combats de chefs”.

“Je ne participerai pas à cela maintenant (…), nous avons devant nous des échéances électorales très importantes, il faut garder notre unité, notre dignité, notre sérénité et notre fraternité”, a-t-elle déclaré.

Mme Royal a aussi confirmé qu’elle ne serait pas candidate à sa réélection comme députée des Deux-Sèvres. “J’ai décidé de ne pas être à nouveau candidate pour ne pas cumuler un mandat de présidente de région et un mandat de députée”, a-t-elle dit, levant les dernières interrogations.

lignepact.jpg


Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cendra 12/05/2007 13:38

C'est bien, même si un peu déçue qu'elle ne se présente pas... Mais elle doit continuer à "mener le combat" ! Chez nous, à Nice, cela a commencé !
http://leblogdecendra.canalblog.com/archives/2007/05/12/4925141.html
ça va être dur à Nice !